Le ventre notre deuxième cerveau

Le ventre est la matrice, le siège de toute racine informatrice et formatrice !!

Le ventre recèle un trèsor... Un deuxième cerveau !!

Si celui du haut pense, se projette et réfléchit, celui du bas digère... Les aliments et les émotions !!

Le système digestif est l'interface entre le monde extérieur et le monde intérieur, tout aliment ou émotions non digéré est une toxine pour l'organisme en effet, le ressentiment, la colère, la haine, la jalousie ou encore la peur ou la tristesse forment dans notre " être " au sein même de notre matrice, des noeuds, des kystes émotionnels et barre ainsi le passage du souffle vital: notre énergie matricielle.

Les émotions non digérées s'accumulent au fil du temps dans les principaux organes du corps ; Soucis et craintes se logent dans la rate, le pancréas et l'estomac ! Tristesse et dépréssion vont dans les poumons, les peurs et les traumatismes vont dans les reins et jalousie, frustration et colère dans le foie. 

Celle là je ne l'ai pas digérée, ça me reste en travers de la gorge, j'ai l'estomac noué, j'ai eu le souffle coupé, je me fais de la bile ou encore avoir la boule au ventre.

Ces expréssions n'ont rien d'anodines !!

Les émotions trouvent leurs sources dans le ventre et ont une influence évidente sur notre état physique ainsi les positives engendrent un " bien-être " et les négatives non digérées, se manifestent à terme sous forme d'innombrables pathologies. 

Ces obstructions énergétique sont très dommageable pour la santé : le souffle vital étant bloqué il devient souffle-rance ou plus exactement " souffrance ".

La maladie ou plus exactement le mal à dit résulte bien de notre " mal-être ".

 

 

 

 

 

 

 

Le ventre est bien structurellement et neurochimiquement un second cerveau, connecté directement au cerveau encéphale dont il est complémentaire.

Il abrite plus de 200 millions de neurones qui tapissent la paroi intestinale.

Il produit jusqu'a 85% des cellules immunitaires de l'organisme qui innervent les organes et 95% de la sérotonine, un neurotransmetteur qui participe à la gestion des émotions.

On parle d'un système nerveux indépendant baptisé " Le système nerveux entérique " :

Les deux plexus ganglionnaires qui s'étendent sur toute la longueur du système digestif qui le composent forment un tissu réticulaire, c'est à dire un réseau de cellules densément connectées les unes aux autres tout comme le cerveau d'où ses autres noms : En anglais gut's brain, littéralement " cerveau viscéral " ou deuxième cerveau selon les Taoïstes ou encore le Professeur Mickael D GERSHON, neurogastroentérologue et professeur d'anatomie et de biologie cellulaire au centre médical Columbia de New York dont les travaux nous conduisent aux mêmes conclusions : Le ventre " notre deuxième cerveau ".

Ainsi le 21 ème siècle rejoint et valide scientifiquement la connaissance ancestrale et spirituelle.